Un système de surveillance côtière offre de multiples possibilités d’observer en détail et à haute fréquence (10 minutes) les processus physiques qui se déroulent sur la côte.

En particulier, la technologie d’acquisition d’images WaveCams permet d’obtenir divers paramètres hydrodynamiques d’un grand intérêt pour comprendre la dynamique de plage.

Dans l’exemple de cette vidéo prise dans la célèbre baie d’Etretat en France, on peut facilement observer comment un fort courant longitudinal se développe dans des conditions de vagues moyennes venant du nord-ouest (vagues entre 1 et 2 mètres). Les courants longitudinaux sont l’un des phénomènes les plus importants dans le transport des sédiments côtiers, leur direction prédominante détermine fortement comment et où les sédiments se déposent le long de la baie.

Les vidéos correspondent à l’élément d’observation le plus élémentaire que nous pouvons fournir, mais nous ne nous arrêtons pas là !

Afin de dériver des paramètres d’ondes plus complexes, un outil de traitement d’images très utile est mobilisé. La “pile temporelle” qui correspond à un empilement d’une certaine partie de l’image vidéo qui reste fixe dans le temps (ligne rouge segmentée), afin d’obtenir une image spatio-temporelle montrant l’arrivée des vagues à la côte. À partir de cette image, de multiples paramètres peuvent être estimés, tels que la période de la vague, l’extension de la zone de déferlement, la présence de groupes de vagues et le changement de célérité dû à l’interaction avec la mer.

Toutes ces informations sont importantes pour mettre en parallèle l’erosion d’une plage et les conditions de vagues pendant une tempête, et pendant le rechargement qui s’en suit. Pour rendre ces informations plus précieuses et utiles, elles sont stockées et analysées à une fréquence de 10 minutes, dans le cas d’Etretat.

Dans nos prochaines publications, nous verrons comment WaveCams est capable d’estimer et de suivre l’évolution à long terme des paramètres de vagues.